Antero de Alda | Photographie (portfolio)

 

 

musique LAVRADOR DA ARADA (Proença a Nova, 1989)

PHOTOGRAPHIE

PHOTOGRAPHIE

photos sélectionnées

 

 

Toutes les histoires

IL Y A CÉLÉBRATION DANS LE VILLAGE!

Ils pouvant interdire les gens de monter sur le TGV, de mettre leurs pieds sur le terrain de golf, de écouter à Sokolov à la Casa da Música (Maison de la Musique, à Porto) ou de faire un tour sur une croisière de luxe dans le rivière Douro, mais ils ne peut pas interdire aux gens d'aller à la messe, a prière a l' Notre-Dame d'Aparecida, ou a voir la bande passer à la porte de l'église. Bien que, au-delà des têtes, des jambes et des intestins de cire offerts au saint, les gens viennent ici plus pour voir de soixante-dix hommes charger un autel de 20 mètres, le plus grand du monde — ils disent — digne de figurer dans le livre de Guinness! Après tout, pense que ce qu'ils pensent et dire ce que vous voulez, même sans le argent, le peuple est également droit à son ridicule...

NOTRE DAME D' APARECIDA Torno - Lousada, août 2009

HISTOIRES DU SACRÉ ET DU PROFANE

 

 

 

JEUNES FILLES DU MINHO

Viana do Castelo

De mai à septembre, dans les grands pèlerinages de la région du Minho brillent les portées et les processions, les bandes d’orchestre philharmoniques et les groupes folkloriques, les gigantones, les gros tambours, les accordéons et les chanteurs de contester, mais les véritables reines des fêtes sont les Intendantes: les futures mariées, les dames et les paysannes.

LA FÊTE DES GARÇONS

Carnaval d'Hiver, Miranda do Douro

Noël est passé! Du 27 au 28 décembre eut lieu une nuit de folie en l’honneur de Saint Jean l’Evangéliste, Saint patron du village. Les garçons, avides de franche rigolade, décrétèrent le jour de la Saint Jean, autour d’un gigantesque feu de bois, encore incandescent au cœur du village...

LES PAUVRES N'ONT PAS LA FOI

À Vilar de Perdizes, à quelques quilometres de Montalegre, le père António Fontes fait peut-être une de ses dernières visites de pâques... À proximité, à Pedrário, la belle église romane reste fermée. Dans ce village, la visite de Pâques se réalise uniquement de deux en deux ans. Albina Teixeira ne va pas à la messe, qui a lieu dans le village voisin de Sarraquinhos. Elle à perdu le compte des années qu'elle a vécu et elle a presque perdu la foi...

ALENTEJO: LE SOLEIL DU MENDIANT

«Au matin, il se réveille soul de lumière. Il va au village et crie: — Qui m'a volé le soleil, qui est si haut?»

MANUEL DA FONSECA

Le soleil du mendiant

BARROSO: LES FEMMES DU PORTUGAL MONTAGNARD

Maria Gonçalves Malta (82) et Felicidade Coelho (74)

Etre une femme dans le Portugal des terres, montagneux et profond, c’est presque et toujours symbole de douleur et de deuil. Les fichus noirs sont des indices de perte: perte de sa jeunesse que tout a menacé ou perte du chef de famille qui fut dominant ou, plus douloureux encore, les deux pertes à la fois...

BARROSO: ARGENT DU VENT...

Il n’y a presque plus de bétail. Ni lin, ni laine, ni quenouille. Maintenant les gens négocient le vent… Les éoliennes sont éparpillées dans toute la montagne.

BEIRAS: VILLAGES MONTAGNEUX DE LA PROVINCE

ROMANCE D'UNE HOMME RICHE

«C'était un homme très riche/qui a été veuve deux fois./Il a épousé une pauvre femme/et quelle frayeur qu'il avait...»

(traditionnel)

HISTOIRES DU SACRÉ ET DU PROFANE

(...) Chaque année, des milliers de personnes, où subsistent encore quelques-uns merveilleux rites du sacré et du profane qui se mélangent et se complètent dans une imaginaire expressif de foi et de tradition.

AMARANTE: LES MILLE VIES DE SAINT GONÇALO

A Amarante les fêtes de Juin font honneur à Saint Gonçalo (1187-1259). Moine disputé par les bénédictins et le dominicains, il est adoré par les gens du peuple et connu comme le marieur des vieilles femmes, faiseur de miracles et jouisseur.

AUTELS SACRÉS PERSONNELS

De nombreuses familles, plus particulièrement celles de l’intérieur du pays, ont encore l’habitude de prier tous les jours face à ces icônes, croyant à leurs bienfaits: «elles ont des pouvoirs que Le Seigneur leur a donné et sont des exemples de foi qui leur coûta de nombreuses souffrances.»

MONTESINHO: VIVRE ET MOURIR DOUCEMENT...

«La pluie à la Saint Jean se transforme en vin, en huile, mais point en blé.»

HELENA SUBTIL, Réfega.

PORTRAITS DE PENEDA-GERÊS

«Les fleurs des prés/ Fleurissent spontanément./ Tel un garçon célibataire/ Tant qu’il n’a point de femme»

MARIA TERESA, Pitões das Júnias

AU-DELÀ DU MARÃO...

La montagne du Marão est une superbe région de l’eau et de roches. (...) La rudesse les gens qui y vivent se doit peut-être aux mêmes raisons que celles que des vaches opulentes, des chèvres et des lapins sauvages, des loups et de corbeaux d’un noir chargé de nombreuses fables et de mauvais pressages...

LES MARCHÉS TRADITIONNELS DE TRÁS-OS-MONTES

MARCHÉS DES ÂNES DE SENDIM ET DE NOËL DE NOTRE DAME DE NASO

Pour faire leurs derniers achats de Noël, au marché du Sanctuaire de Notre Dame do Naso, Povoa (à peu de kilomètres de Miranda do Douro), arrivent, tous les ans le 22 décembre les étrangers des villages voisins: Palaçoulo, Genísio, Malhadas, Ifanes, Costantin, Moveros (de l’autre côté de la frontière de Espagne).

PORTRAITS ET TRANSFIGURATIONS

«Ce fut moi qui eut, un jour, une jeunesse adorable, héroïque, fabuleuse, et digne d’être écrite en feuilles d‘or?...»

RIMBAUD

LE TRAIN DU DOURO

Voyage en train sur la ligne du Douro: Porto (gare de S. Bento)-Pocinho

(...) La grande majorité des utilisateurs qui voyagent d'une petite gare á une autre sont des ouvriers non qualifiés, des petits commerçants et des personnes âgées sans autre moyen de transport qui doivent se déplacer quotidiennement pour leur travail, pour visiter leur famille ou leurs amis, ou pour faire des achats sur les marchés locaux. Ils passent leur vie dans le train.

LA ROUTE DU VIN DU DOURO

DOURO PATRIMOINE MONDIAL

Voyage dans la région vinicole de l'Alto Douro, région du célèbre Vin Port, classé par l'UNESCO comme patrimoine mondial (paysage culturel).

VIDA E MORTE CLANDESTINAS

L'abattage du porc [PT]

«A vaca é nobreza, a cabra é mantença, a ovelha é riqueza, mas o porco é tesouro.» (Popular)

Na Europa medieval a criação de porcos era um sinal de fartura e ao mesmo tempo uma oportunidade para o fortalecimento dos laços familiares, quer através da festa, quer através da partilha...